Corinne Lacoste fait revivre infusions & bouillons

Corinne Lacoste fait revivre infusions & bouillons

Dans la Box MoiChef – Été 2019, au sein de sa recette signature, le chef doublement étoilé Patrick Bertron a choisi de vous faire déguster un bouillon ensoleillé, qui sent bon le retour du marché. Très justement nommé “Le Sud”, il fait partie de la gamme de bouillons conçue par Chic des plantes !, une startup qui a décidé de redonner une deuxième jeunesse aux infusions et surtout, la part belle aux plantes ! Rencontre avec Corinne Lacoste, co-fondatrice. 

DE VÉTO À JOURNALISTE 

Avant de rencontrer Corinne pour l’interviewer, on s’est un peu renseignés sur son parcours, son histoire. En parcourant les articles, on n’est pas déçus : elle a d’abord été vétérinaire avant de devenir journaliste culinaire, animatrice TV puis entrepreneure. Une fois attablés autour d’une infusion au combava dans les locaux parisiens de Chic des plantes !, on est plus tant surpris : à personnalité dynamique, parcours atypique. Elle nous raconte en rigolant qu’elle a décidé de faire vétérinaire “parce que les études étaient super longues” puis comment, après 5 ans de remplacements &  d’urgences, elle s’est retrouvée à réaliser des comptes rendus de séminaires pour la presse professionnelle vétérinaire. Petit à petit, elle commence à travailler pour des maisons d’édition et se lance dans la conception-rédaction de magazines avec une agence de communication spécialisée dans la santé. De là, il n’y a qu’un pas pour se lancer à la télé : elle crée son émission “Maman, j’ai faim”. Pas une réussite selon elle : “on était en live, c’était hyper dur. Je crois bien que j’étais nulle !”

📷 L’icône Chic des plantes / Corinne et Laura devant leurs locaux – MoiChef

Mais à 41 ans, Corinne n’a pas prévu d’arrêter les changements d’orientation en si bon chemin et entame donc un MBA au Celsa La Sorbonne. Dix-huit mois de cours lui apprennent de nombreuses choses sur l’entrepreneuriat. Et lui ouvre certainement les yeux lors d’une balade dans les rayons du Bon Marché. “Je suis arrivée au rayon thés et tout était bien organisé : Mariage Frères, Kusmi Tea, Palais des Thés. Du côté infusions par contre, c’était le bazar”. Corinne se questionne alors sur l’absence d’une marque forte d’infusion. Elle qui est fan de gastronomie (oui parce qu’on a oublié de vous dire qu’elle a aussi été journaliste culinaire ; et a testé, avant l’heure tous les ateliers de cuisine insolites proposés au sein de la capitale) se rend compte que l’expérience d’un restaurant étoilé est gâchée par le sachet en poudre avec des arômes servi à la fin du repas. Pour autant, l’épiphanie n’est pas immédiate (on apprécie l’honnêteté marrante) : “en voyant ça, j’ai juste pensé que c’était une idée sympa. Je ne me suis pas dit : ça y est, je vais devenir entrepreneure”. 

DU JAMAIS BU 

La route de Corinne croise celle de Laura, rencontrée via son réseau. Le coup de foudre est aussi bien amical que professionnel : Chic des plantes ! commence. “On a eu l’œil du novice et la chance du débutant” résume joliment Corinne. D’abord, je me suis dit “quand je veux faire un bon plat, il me faut des bons produits et une bonne recette (on valide cette théorie au passage). Les deux fondatrices réunissent donc la crème de la crème : la cheffe Amandine Chaignot pour les recettes et Carine Baudry, sommelier du thé pour sourcer toutes les matières premières dans la Drôme. Et puis, comme pour dans une startup, on teste et on adapte. “Il a fallu beaucoup travailler sur la stabilité du mélange, le goût qui fonctionne”. La gamme se développe avec les bouillons : “on a tenté de mettre des légumes à la place des fruits, une idée bête à manger du foin”. Peut-être, mais ça cartonne.

 

📷 Laetitia Vallée pour MoiChef

On y trouve aujourd’hui les grands classiques mais également des mélanges gourmands, du “jamais bu” comme elle dit. “Le fil conducteur de notre démarche, c’est qu’on ne vend pas des plantes en sachet, on vend un moment de bien-être”. Elle illustre avec l’exemple du SPA dans les hôtels, où leurs infusions sont particulièrement appréciées : “en même temps, ce n’était plus possible de boire un café après un massage relaxant”. L’infusion, en revanche, se boit à toute heure et constitue le vrai fil rouge d’une journée. Il faut dire qu’elle n’est pas contrariante : on peut la faire chaude, froide, en tisane ou en bouillon. On peut la proposer au petit-déjeuner, à la carte d’un menu…et même en cocktail. Véridique. “Ce sont nos clients qui ont le plus d’imagination sur nos infusions !” rigole Corinne. En attendant, c’est ce fil rouge qui a donné l’idée aux deux entrepreneures de proposer très bientôt des cures Chic des plantes ! adaptées aux envies et besoins de chacun. Quand on vous dit que ça bouillonne là-dedans…

DANS LA BOX MOICHEF   

📷 Anne-Claire Héraud pour MoiChef / François Marchenay

Dans sa Box MoiChef, le chef doublement étoilé Patrick Bertron a choisi de vous faire découvrir la gamme “Le Sud”. Quand Corinne le décrit comme un retour de marché provençal, Patrick Bertron dit qu’il amène le soleil à l’intérieur du plat signature qu’il vous apprend à cuisiner. Pas mal ! Dans le magazine MoiChef, on vous le conseille dans un bouillon pour risotto, un gaspacho, ou même à déguster seul en boisson, comme une infusion. De son côté, François Marchenay, chef à domicile pour le concept La Belle Assiette vous les propose dans une recette de “Magret de canard « comme un gravlax » , duxelles parfumées aux trompettes de la mort & Bouillon « le Sud » “. À découvrir par ici ! 

Pour déguster les bouillons bio “Le Sud” de Chic des plantes! avec les conseils d’un chef doublement étoilé,
découvrez la Box MoiChef – Été 2019.
Une exclusivité à vivre en cuisine, jusqu’au 14 août seulement.

Et pour découvrir toute la gamme de Corinne, rendez-vous sur Chic des plantes!