Le goût du vrai miel

Le goût du vrai miel

Début avril, nous avons eu la chance de déguster du miel.  Un miel avec le genre de goût qui n’avait jamais fréquenté nos papilles. Le tout en charmante compagnie de Thibaut, co-fondateur de la non moins charmante Compagnie du Miel. En plus de produire une gamme de miels exotiques -originaires de Madagascar- parmi les plus purs qui doivent exister, Thibaut et ses associés ont tenu à intégrer une véritable dimension sociale et éco-responsable : discussion autour d’un projet passionnant. 

BUTINAGE

Thibaut était mordu de Madagascar avant même de devenir fan de miel : lors de notre séance-dégustation autour d’un café, il nous raconte que son précédent job, pour le Groupe Casino, l’a déjà amené à y vivre quatre ans. D’abord recruté pour y être responsable marketing et communication, il constate l’inexistence de magasins “low-cost” sur la Grande-Île. Toujours pour le compte du Groupe, Thibaut développe alors le concept de Supermaki, une enseigne de proximité qui propose une large gamme de produits, identique à celle proposée dans les grandes surfaces….mais à un prix abordable pour la population locale. Dix-huit mois après sa création, le concept est un franc succès : 25 magasins sont répartis sur tout le territoire, permettant ainsi d’employer plus de 200 personnes.

POLLINISATION

Supermaki donne lieu à… de super découvertes gustatives, dont celle de miels d’une pureté unique. Non seulement, le climat de l’île offre des conditions idéales pour l’apiculture (quatre récoltes par an sont possibles vs deux récoltes en moyenne pour le reste du monde) mais son isolement et ces zones reculées garantissent également l’absence de pesticides. Madagascar fait ainsi partie des rares pays épargnés par les néonicotinoïdes, des insecticides toxiques qui touchent et déciment plus de 75% des abeilles mondiales. En somme, le miel sort tout droit de la ruche, sans ajout.

La pollinisation de l’entrepreneuriat démarre ainsi pour Thibaut qui voit là une opportunité de valoriser ce précieux nectar, et de donner à son miel sa juste place et surtout son juste prix. La Compagnie du miel voit le jour et se met à vendre du miel haut de gamme en Europe à destination des épiceries fines, hôtels et restaurants étoilés. Les bénéfices sont réinvestis pour faire vivre les paysans malgaches et les apiculteurs locaux. 

© Compagnie du miel – Thibaut & Fanilo, apiculteur partenaire

Ils bénéficient ainsi d’une première formation puis d’un accompagnement quotidien avec Gaël, Haingo et Olivier, les trois associés de Thibaut, qui se trouvent constamment à Madagascar. Puis le projet est rapidement soutenu par des organisations internationales : au total, près de 80 apiculteurs combinent leur travail quotidien à la récolte du miel. Et le modèle social fonctionne, augmentant ainsi le pouvoir d’achat et la croissance locale : “avec 20 ruches, un apiculteur vit au-dessus du seuil de pauvreté. Avec 100 ruches, il rentre dans la classe moyenne”.

Et le cercle vertueux ne s’arrête pas là : la Compagnie sensibilise les paysans à l’importance de la pollinisation pour le maintien de sa biodiversité, souvent confrontée aux feux de brousse dus à l’agriculture sur brûlis (le défrichage des champs par le feu). Ces actions permettent ainsi d’ancrer le projet dans une démarche écologique forte.

© Compagnie du miel – Roland, apiculteur partenaire

& DÉBUT DE NOTRE LUNE DE MIEL 

Thibaut évoque alors les six miels de la gamme, récoltés dans cinq régions de Madagascar différentes (pour les rejoindre, certaines nécessitent plusieurs jours de voyage, du fait de leur isolement). Il nous raconte le miel de jujube (onctueux et pétillant), de palissandre (légèrement épicé), de litchi (presque un bonbon). Autant vous dire qu’à ce stade de la matinée, même Winnie l’Ourson serait moins excité que nous face à une touillette remplie de miel. On passe à la dégustation : “vous allez voir, vous risquez de ne même pas reconnaître un goût de miel” nous prévient Thibaut. On déguste le miel d’Eucalyptus, que le chef doublement étoilé Patrick Bertron a sélectionné dans la Box MoiChef – Été 2019. Effectivement, on a jamais rien goûté de pareil. Et il parait difficile de retourner en arrière maintenant : saveur profonde, notes de caramel aux beurre salé, texture dense… D’ailleurs, même le chef, pourtant habitué aux “miels de sapin et de ronces” s’est dit agréablement surpris des notes de sucrosité apportées sur son entrée signature.

© Compagnie du miel – Eucalyptus en floraison

Comme il le dit bien, en empruntant la formule à Baden-Powell, l’entrepreneuriat sert aussi à “faire en sorte que le monde soit meilleur en le quittant”. Pour développer la Compagnie, ses associés et lui ont ainsi misé sur une campagne de financement participatif : pour les soutenir et rendre le monde un tout petit peu meilleur, c’est par ici.

Et pour apprendre à déguster et cuisiner le miel d’Eucalyptus avec les conseils d’un chef doublement étoilé,
découvrez la Box MoiChef – Été 2019.
Une exclusivité à vivre en cuisine, jusqu’au 14 août seulement.